Aller au contenu principal

Luigi Calamatta

Jean-Auguste-Dominique Ingres (Montauban, 1780 – Paris, 1867)1828

Mine de plomb sur papier vélin / H. 30,5 ; L. 24 cm

Signé, daté, en bas à gauche : Ingres à son ami Calamatta, 1828
Donation Aurore Lauth-Sand, 1923
Dépôt, Musée Carnavalet, 1984

Maurice Sand (1823-1899) , fils unique de George Sand, épouse à l’âge de 39 ans, en 1862, la jeune et jolie Lina, fille d’un très cher ami de la famille, le graveur Luigi Calamatta (Civitavecchia, 1802 – Milan, 1869), de deux ans l’aîné de l’écrivain (1802-1869). Nous en voyons ici l’émouvant portrait brillamment exécuté au crayon conté par Ingres. On connaît le génie de dessinateur du portraitiste, contemporain et grand rival de Delacroix, qui traduit les valeurs d’un art idéal au service de l’intégrité du modèle.
C’est grâce à l’exigence de son maître, à laquelle Calamatta se trouva si souvent confronté, qu’il devint son graveur attitré pour l’interprétation et la diffusion de ses peintures. De solides liens d’amitié unissaient  les deux hommes : Ingres fut d’ailleurs le parrain de Lina.

 

Arts Graphiques

Oeuvre actuellement présente au muséeSalle : Le cabinet des bijoux
 

Dernières acquisitions

A découvrir
dans l'Hôtel Scheffer-Renan